Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Jean Hulst - Versailles - Établissement privé d’enseignement catholique sous contrat avec l’État

Établissement privé d’enseignement catholique sous contrat avec l’État

menu

Transformons le monde par la Charité !

« Que pouvons-nous faire ? » ou « Que devons-nous faire ? », c’est peut-être les questions que nous nous posons chaque jour en voyant notre monde et particulièrement nos sociétés européennes en proie à des changements rapides et des tensions de plus en plus fortes. Nous pouvons avoir l’impression que tout nous échappe, que la situation économique et sociale est fatalement en crise, que la machine politique tourne en boucle sur elle-même, que nous sommes menacés de partout et que le progrès technique est la seule réponse encore solide pour notre monde. Nous pouvons nous sentir impuissants. Et nous le sommes devenus d’une certaine manière tant l’étendue des défis est grande.

Et pourtant tout est possible à ceux qui le croient ! Bien sûr, il ne s’agit ni de nostalgie, ni de regret, ni d’inconscience mais de foi ! de foi en l’avenir, de foi en la capacité de l’homme à transformer le monde, de foi en la force de la vie !

Oui, « tout est possible à celui qui croit ! » (Mc 9, 23). C’est sûrement le message principal de la vie de la petite Mother Teresa de Calcutta. Ce 4 septembre, Bienheureuse Mère Teresa a été déclarée sainte par le Pape François sur la place Saint Pierre près de vingt ans après sa mort à l’âge de 87 ans le 5 septembre 1997.

Cette religieuse née dans l’empire Ottoman a grandi en Albanie puis a œuvré en Inde avec un rayonnement qui rejoint le monde entier des plus riches ou plus pauvres. Prix Nobel de la Paix en 1979, elle fut une grande amie de Saint Jean-Paul II et de Jean Vanier et fonda les Missionnaires de la Charité pour prendre soin des mourants, des exclus, des enfants et de toute forme de souffrance en Inde et à travers le monde. Son témoignage nous interpelle tant son engagement répondait à des situations extrêmes et objectivement insolubles. Qu’a-t-elle à nous dire aujourd’hui ?

La première leçon de vie que nous donne Sainte Mère Teresa est qu’il n’y pas de situation où il n’y ait rien à y faire soit que la situation soit trop grave, soit que nous puissions estimer que l’histoire puisse se faire sans nous. La force de Mother Teresa est d’avoir refusé la fatalité, de s’être laissée toucher par la situation des mourants et des orphelins et surtout de s’être levée et mise en mouvement pour venir en aide à toutes ces personnes. Elle s’est engagée et a mis toute son énergie, toute sa force et toute sa vie pour le service de ses frères.

Dans le cadre de la pastorale du lycée de Saint Jean, nous proposons à un certain nombre de premières et terminales de se mettre eux aussi en mouvement et de faire l’expérience de l’engagement au service des plus pauvres. Allant préparer et servir les repas avec les Missionnaires de la Charité à Paris, ils découvrent à la fois le monde de la rue et de l’extrême pauvreté ainsi que leur capacité à donner et à transformer un malheur en lieu de partage et de miséricorde. D’autres le feront dans le cadre de la maraude ou de SOS Accueil à Versailles.

Le deuxième enseignement délivré par la sainte de Calcutta concerne la source d’un tel engagement gratuit et total. Mère Teresa nous le dit et l’a toujours répété tout au long de sa vie, c’est la foi en Jésus mort et ressuscité, le Sauveur du monde. Elle a voulu voir en chaque pauvre le Christ lui-même et son appel à lui donner à boire. En chaque chapelle de sa communauté, sont écrites les paroles mêmes de Jésus en croix : J’ai soif ! Elle a voulu aussi voir la réponse de Jésus au cri de l’humanité en donnant sa vie et son amour à tout homme sans distinction. C’est dans la prière quotidienne que Mère Teresa et toutes les sœurs puisent toute cette force de don et d’amour. La foi leur donne en même temps un regard d’amour et de miséricorde sur tout homme et sa dignité, en tout instant de sa vie, mais aussi, la force de s’engager tout au long de leur vie pour les plus pauvres. En canonisant Mère Teresa au cours du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François nous invite ainsi à voir la puissance de la foi en Jésus Christ qui transforme notre regard, nous pousse à agir avec justice et miséricorde et déploie dans le monde une réelle force de changement et de transformation. C’est à ses fruits que l’on reconnaît l’arbre ! Mère Teresa nous rappelle ainsi que le monde ne peut accéder à la justice et à la paix qu’en passant par la charité, le don gratuit et la reconnaissance de la dignité et valeur de toute vie. Elle puise cela dans l’Evangile et le met directement en place par ses œuvres de Miséricorde. Pour ne pas rester extérieurs à ce témoignage si précieux pour notre temps, les élèves de St Jean Hulst auront l’occasion de découvrir cette vie donnée et façonnée par la foi chrétienne par une exposition sur la Sainte dans la chapelle. Une délégation d’adultes et de lycéens de notre établissement ira témoigner de sa gratitude à Rome pour sa canonisation. Les enfants du primaire et de sixième ont préparé cette canonisation en vivant toute une année sous son regard et en apprenant à mieux la connaître et à l’imiter.

Le troisième message que nous pouvons recevoir de la vie de Mère Teresa est l’importance du courage. Car il en a fallu du courage et de l’espérance à cette petite religieuse pour affronter les défis de la pauvreté, la multitude des détresses, la charge du travail mais aussi l’hostilité de ses détracteurs. Faire du bien n’attire pas toujours de l’admiration et des compliments ! Elle n’a pas été intimidée car elle savait qu’elle agissait en conscience, dans ce que sa foi et l’Evangile lui révélait d’agir. Elle savait qu’elle agissait pour répondre à l’appel de Dieu et des plus pauvres et non pour plaire aux hommes, devenir célèbre ou acquérir pouvoir ou richesse. Elle agissait par amour, ce qui veut dire humblement, gratuitement et courageusement. Ce courage, nous en aurons besoin pour travailler contre vents et marées pour revitaliser autour de nous le sens de la communauté, du don et de l’humilité. Ce courage nous sera nécessaire pour mener pas à pas des œuvres de miséricorde nouvelles qui prennent en compte les nombreuses pauvretés du monde moderne. Ce courage nous pouvons le puiser, comme Sainte Mère Teresa, dans notre foi chrétienne qui nous demande d’aimer notre prochain comme Jésus Christ nous a aimés. C’est le témoignage que donnent aussi des anciens de Saint Jean Hulst partis à travers le monde soit chez les sœurs, soit dans d’autres œuvres comme Misericordia pour agir au nom du Christ, parfois au prix de leur vie, pour la justice et la paix.

Plaçons-nous sous le regard de cette grande sainte de la Miséricorde divine et surtout, nous aussi, mettons nous en mouvement pour le service des plus pauvres et le témoignage de notre foi.

Sainte Mère Teresa, priez pour nous, nos familles, nos jeunes et notre établissement !

Père Yann Le Lay
Prêtre référent